Enseignement.be - Magazine PROF n°43

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°43

 


L'info 

Ils font « amarssir » des robots programmés

Article publié le 02 / 09 / 2019.

Dans le cadre du volet enseignement secondaire du projet Espace et Enseignement, des élèves de 1re secondaire font atterrir des robots construits et programmés par d’autres de 2e, comme si c’était sur Mars.

On en parle encore à l’Institut Vallée Bailly, à Braine-l’Alleud. En avril 2019, les élèves de 1re ont laissé tomber des robots Arduino dans la cage d’escalier, sur trois étages. Le but ? qu’ils atterrissent le plus doucement possible, sans se casser, et se désolidarisent du système de descente.

Luc Denis : « Ce projet place les élèves dans la démarche de l’ingénieur ».
Luc Denis : « Ce projet place les élèves dans la démarche de l’ingénieur ».
© PROF/FWB

Luc Denis, surnommé professeur Tournesol, a inscrit à son cours d’éducation à la technologie ce projet retenu dans le cadre de l’appel Espace et Enseignement pour le secondaire, dont un des thèmes est de déposer un véhicule programmé sur la planète Mars (1).

Une démarche d’ingénieur

« Mes élèves partent d’une page blanche, explique-t-il. Par groupes de trois, ils imaginent six, sept solutions ». Ensuite, la classe choisit des critères pour départager les propositions : robustesse, prix abordable, développement durable, tests d’efficacité… Ont été retenus un parachute, un lot de ballons, une boite qui s’ouvre au choc, un ballon boudin avec une punaise qui le fait exploser au sol.

« Si l’expérience rate, ce n’est pas important. On réfléchit à améliorer le système. Ce qui compte, c’est la sensibilisation à l’anticipation. Comme un ingénieur, ils réfléchissent, prévoient tous les aléas, dessinent un schéma, mettent en œuvre, testent et expérimentent. Ce projet s’inscrit en plein dans le programme du cours, dans une séquence de quatre séances de deux heures. Passer par le cours pérennise le projet et me permet de toucher beaucoup plus d’élèves qu’un atelier bénévole ».

Ce projet a été soutenu, comme sept autres, par la Fédération Wallonie-Bruxelles et Esero à concurrence de 400 €. « Cela couvre les frais des pièces de nos robots. Cela permet de demander un budget complémentaire à l’école ».

Travailler dans la course à l’espace motive les élèves. « De plus, les robots Arduino, des petites plateformes sur roues, sont montés et programmés dans le même laps de temps par leurs condisciples de 2e au même cours. Cette collaboration donne du sens à ces réalisations ».

Avide de défis

Ce projet motive aussi M. Denis : « J’ai besoin de nouvelles perspectives, de continuer à apprendre et d’apprendre avec mes élèves : un projet de robotique demande de se former au matériel et au logiciel et d’être continuellement prêt au cours à surmonter les difficultés de fonctionnement. Et l’échange avec des collègues d’autres écoles m’apporte beaucoup ».

Patrick DELMÉE

(1) http://www.enseignement.be/sciences-espace
- espace.enseignement@cfwb.be

Appel à projets Esero

La nouvelle formule d’Espace et Enseignement s’adresse tant au fondamental qu’au secondaire. Pour proposer un projet en lien avec l’espace, en classe ou en école, contacter Esero via http://www.eserobelgium.be.

Après une première rencontre à l’école, le démarrage se fait via une palette de projets proposés par Esero, ou via un projet spécifique. L'engagement mutuel est d'un an, renouvelable.

Un coach accompagne votre projet, propose des formations. Une plateforme permet des échanges. Une journée festive réunit les présentations de tous les projets.

Un subside est attribué aux écoles (autour de 400 €), à condition de mener un projet non déjà subsidié, de participer à au moins une formation organisée par Esero et de participer à la journée finale.

http://www.enseignement.be/sciences-espace

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !