Enseignement.be - Recherche en éducation:<br>Comment mettre en évidence et développer chez l'apprenant les compétences transversales requises pour le préparer à l'accès à l'enseignement supérieur

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 23:45.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 00-00-0000 à 00:00.

Recherche en éducation:
Comment mettre en évidence et développer chez l'apprenant les compétences transversales requises pour le préparer à l'accès à l'enseignement supérieur

 


La question de l'échec à l'université, en particulier en première candidature, fait couler beaucoup d'encre. Pourtant des efforts importants sont réalisés afin d'améliorer la transition entre les études secondaires et l'enseignement supérieur : les cours d'été, les services d'aide pédagogique aux étudiants, etc. L'efficacité de ces activités est difficile à mesurer par méconnaissance des conditions initiales dans lesquelles se trouvent les étudiants qui y participent. Les conclusions rapportées montrent que ces activités ratent bien souvent le but qu'elles s'assignent (aider ceux qui en ont le plus besoin) et qu'elles n'améliorent pas de manière importante la réussite des étudiants. Diverses hypothèses peuvent expliquer ces résultats en demi-teinte comme par exemple le fait que les contenus des activités ne sont pas adéquats ou que les étudiants qui y assistent ne sont pas ceux qui en auraient le plus besoin. On peut alors évoquer le faible encouragement à la participation à ces activités, la méconnaissance des enseignants au sujet des difficultés des étudiants, la faible reconnaissance par les étudiants eux-mêmes de leurs aptitudes, le peu de moyen dont disposent les étudiants pour s'auto-évaluer. Tout ceci demande des indicateurs précoces afin de cerner les difficultés rencontrées par les étudiants, de cerner les étudiants "à risque", de les orienter vers des activités adéquates ; des recherches montrent que les premiers tests réels rencontrés par les étudiants (les examens de janvier à l'UCL) arrivent bien trop tard. Les buts de la recherche entreprise sont multiples : mettre en évidence les compétences qui s'avèrent utiles pour la réussite des études supérieures ; fournir aux enseignants et aux étudiants un outil leur permettant de jauger l'état actuel de la disponibilité cognitive et de la faculté d'utilisation de ces compétences ; construire un outil (un manuel) permettant aux étudiants d'acquérir ou d'améliorer les compétences qui s'avèrent lacunaires ; etc.

Intervenants:
Université catholique de Louvain - Institut de Pédagogie Universitaire et des Multimédias Validateur
LEBRUN Marcel Editeur scientifique
Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles Initiateur
LEBRUN Marcel Auteur
LEGA Jacques Auteur
Date:1999

 

Articles de synthèse