Enseignement.be - Refonte de la formation initiale des enseignants : Deuxième axe

banner du site

Menu Enseignement.be

 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 05-08-2013 à 00:00.

Refonte de la formation initiale des enseignants : Deuxième axe

 

À partir de la rentrée académique 2013-2014

Le deuxième axe en détail :

Il s’agit d’ajuster le métier d’enseignant et les fonctions exercées dans l’enseignement en général avec celui de formateur d’enseignant : mieux tenir compte des réalités actuelles (contexte social et institutionnel, conditions concrètes de travail au quotidien, …), ajuster la formation initiale en conséquence, en informer les candidats potentiels. En ce qui concerne les contenus de formation initiale, devant l’offre variée et les demandes insistantes d’introduire toujours plus de nouveaux cours dans la formation des enseignants, il faudra notamment veiller à : 

  • éviter la seule juxtaposition de nouveaux cours, sans mise en cohérence dans l’ensemble de la formation initiale ; 
  • choisir les contenus à amplifier ou non en cours de formation initiale, étant entendu qu’il s’agit de maintenir une formation générale large, qui donne des clés de lecture du contexte institutionnel, socio-économique, éthique, technologique ; 
  • cibler les contenus devant faire l’objet de la formation initiale, d’une formation spécialisée ou d’une formation en cours de carrière ;
  • prévoir du temps de réflexion et d’appropriation des contenus, en lien avec la pratique en stage ;
  • organiser la formation continue des formateurs en rapport avec les contenus nouveaux de formation initiale.

Ajuster entre elles les finalités des métiers d’enseignant et de formateur, et le développement de formations initiales qui tiennent compte du contexte actuel de l’enseignement

  1. Prendre en compte ce qu’est enseigner aujourd’hui, quelles sont les finalités de la formation initiale des enseignants, en regard des missions de l’enseignement et des besoins du système éducatif actuel ;
  2. Analyser en regard le référentiel actuel des compétences attendues en fin de formation d’enseignants en vue de son ajustement, si  nécessaire ;
  3. Parmi toutes les recommandations et propositions de contenus de cours19 élaborées par les différents acteurs, conseils et organes  concernés, cerner celles qui doivent faire l’objet de la formation initiale ou d’une formation en cours de carrière ;
  4. Identifier l’ensemble des « métiers » actuellement liés à la formation initiale et dresser leur profil de fonction ;
  5. Examiner l’opportunité d’imposer des conditions de réussite plus exigeantes de certains cours ;
  6. Mettre en place une épreuve diagnostique de référence en maitrise de la langue d’enseignement, non sélective mais obligatoire et suivie de propositions de remédiation le cas échéant. Il ne s’agira en aucun cas d’un test de sélection mais d’une épreuve destinée à renseigner les  étudiants quant à leurs compétences actuelles en regard des compétences attendues. Les exigences - définies en cohérence avec celles  attendues en fin d’enseignement secondaire – seront portées à la connaissance des étudiants avant d’être évaluées ;
  7. Développer les collaborations entre l’Inspection et les formateurs d’enseignants en prenant un Arrêté définissant le cadre et les conditions de la collaboration (comme prévu au § 1 des articles 6 et suivants du décret du 8 mars 2007).
  8. Donner à l’Agence pour la Qualité de l’Enseignement Supérieur un rôle dans le suivi régulier de la qualité de la formation initiale des  enseignants, en ce compris dans l’évaluation des cursus des CAP et CAPAES.

Diffuser des campagnes de sensibilisation / de valorisation des métiers liés à l’enseignement

  1. Instaurer une collaboration entre les écoles supérieures des arts et les autres institutions de formation initiale, pour développer, en partenariat avec les médias, des capsules vidéo illustrant et mettant en valeur les différentes facettes du métier d’enseignant et des métiers liés (dans différents contextes, situations, niveaux d’enseignement,… et avec l’implication des élèves). Ces capsules pourront également servir de supports de formation initiale ;
  2. Les mettre à disposition via enseignement.be et/ou la plate-forme de co-formation.

 

 

 

 

 

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF